Un total de {$nb_total} pages ont été trouvées avec le mot clé Plantes médicinales.

L’ancrage territorial des entreprises de la filière des plantes à parfum, aromatiques et médicinales dans la vallée de la Drôme (Biovallée)

NumerosImpromptus
  • #05
Résumé Dans les années 1980, des entreprises sont créées dans la partie haute d’une vallée reculée du sud-est de la France, le Diois. C’est le début d’une success story d’entreprises spécialisées
dans la transformation de plantes à parfum aromatiques et médicinales qui représentent
aujourd’hui environ 300 emplois dans la vallée. Fortement innovantes, elles sont des leaders du secteur et exportent dans le monde entier. Cet article présente ce cas d’étude en étudiant la construction de cette spécificité, les facteurs d’ancrage de ces entreprises en intégrant les
dimensions temporelles et spatiales. Il montre que l’ancrage se fait à partir d’arguments techniques, authentiques et éthiques (TAE) et d’autre part que les ressources à l’origine de
l’ancrage sont multilocales.
Abstract In the 1980s, companies were created in the upper part of the Drome valley, the Diois, in south-eastern France. It’s the beginning of a success story of companies specializing in the processing of aromatic, medicinal and perfume plants, which today represent about 300 jobs in the valley. Very innovative, they are leaders in this sector and export all over the world. This article presents this case study by showing the construction of this specificity, the anchoring factors of these companies by integrating temporal and spatial dimensions. It shows that anchoring is based on technical, authentic and ethical arguments (TAE) and that the resources at the origin of anchoring are multi-local.
Année de publication 2019
Discipline
  • Agronomie
Fichier : impromptus-5-8-r.pdf Télécharger

Le lavandin à Oulmès (Plateau central marocain).

Sous-titre La trajectoire perturbée d’une spécificité en construction
NumerosImpromptus
  • #05
Résumé Le lavandin, une culture introduite dans la région d’Oulmès par des étrangers, a mis longtemps avant d’être adoptée par les exploitants locaux et connaitre une extension sur plus d’un millier d’hectares. Récemment, son classement par les pouvoirs publics comme produit de terroir et l’identification des huiles qui en sont issues par un label AOP « Huile essentielle du lavandin d’Oulmès », explique l’intérêt que lui portent de nouveaux acteurs, pépiniéristes, collecteurs, artisans et industriels de la distillerie, issus de différentes régions du Maroc, ainsi que des opérateurs des plantes à parfums étrangers. Les uns et les autres se positionnent à différents niveaux de la filière, et cherchent chacun à tirer un avantage des produits d’une culture classée prioritaire dans le développement agricole de la région, et sur laquelle il y a une demande pressante des consommateurs. Cet article questionne le bien fondé d’un projet topdown qui tente d’ériger une culture révélée de l’extérieur au rang d’un produit spécifique,
créant ainsi une image simplifiée d’un territoire à la réalité complexe et doté d’autres éléments identitaires avec plus d’épaisseur historique.
Abstract The lavandin is a crop introduced into the region of Oulmès by foreigners; it took a long time before it was adopted by local farmers and extended to more than a thousand hectares. Recently, its classification by the public authorities as a local product and the identification of the oils resulting from it by a PDO label «Huile essentielle du lavandin d’Oulmès», explains the interest of new actors, nurserymen, collectors, craftsmen and industrialists of the distillery, from different regions of Morocco, as well as foreign aromatic plant operators. Both are positioned at different levels of the supply chain, each seeking to take advantage of the products of a crop that is a priority for agricultural development in the region. This article questions the validity of a top-down project that attempts to build a ‘traditional cultivation’ revealed from the outside as a specific product, thus creating a simplified image of a territory with high complexity, and occulting other identity elements with greater historical depth.
Année de publication 2019
Discipline
  • Géographie
  • Ecologie
  • Urbanisme
Fichier : impromptus-5-7-r.pdf Télécharger

La viande de chevreau de l’arganeraie : une spécificité embarrassante ?

Sous-titre Heurs et malheurs d’une initiative de certification
NumerosImpromptus
  • #05
Résumé L’arganeraie marocaine, écosystème unique, producteur d’une huile au succès international, est considérée comme un écosystème « naturel » menacé par son utilisation pastorale. Cette vision est empreinte de fausses représentations car l’arganeraie d’aujourd’hui est le résultat d’une cohabitation multiséculaire entre l’homme, les animaux domestiques et les arbres. Les produits d’élevage caprin de l’arganeraie sont très réputés au Maroc pour leurs propriétés remarquables. Mais un projet de certification en IGP de la viande de chevreau de l’arganier a été rejeté en 2010 du fait des craintes des forestiers et des industriels de l’huile d’argan qui considèrent que qualifier le pastoralisme accentuerait les pressions sur la forêt. Les porteurs du projet d’IGP doivent désormais apporter des garanties de compatibilité de l’activité d’élevage avec un maintien des équilibres dans l’arganeraie. Nous proposons d’inscrire dans le cahier des charges un bouquet de 8 indicateurs de dégradation de l’arganeraie. Ce bouquet devra être éprouvé sur le terrain pour l’ajuster et concilier l’attribution individuelle d’une certification et la responsabilité collective du territoire. Si la spécificité de la viande de chevreau de l’arganier fait sens, son émergence se heurte à des visions trop sectorialisées qui oublient
que l’arganeraie est avant tout un système socio-écologique multifonctionnel base de
valorisation des pratiques traditionnelles.
Abstract The Moroccan argan forest, unique ecosystem producing an oil with international success, is considered to be a « natural » ecosystem threatened by its pastoral use. This vision is marked by misrepresentations as the argan forest of today is the result of a centuries-old cohabitation between humans, domestic animals and trees. Goat farming products are very famous in Morocco for their remarkable properties. But a PGI certification applied for the argan kid met was rejected in 2010 because of the fears of the foresters and argan oil firms who consider that qualify pastoralism would increase the pressure on the forest. The PGI project leaders must now show that the breeding activity is compatible with maintaining the ecological balance in the argan forest. We propose to include into the specifications a bunch of 8 indicators of degradation of the argan forest. Such indicators will have to be tested in the field to adjust and reconcile the individual allocation of certification and the collective responsibility of the territory. If the specificity of argan kid meat makes sense, its emergence is facing too sectorial visions forgetting that the argan forest is a multifunctional social-ecological system basis for traditional practices valuation.
Année de publication 2019
Discipline
  • Ecologie
  • Agronomie
Fichier : impromptus-5-6-r.pdf Télécharger
Filtrer :  Accès aux ressources  Acteurs privés  Acteurs sociaux  Afrique  Afrique de l'Ouest  Afrique du Nord  Agriculture  Aidants  Aide à la décision  Algérie  Amérique latine  Antilles  Ardèche  Argentine  Bénin  Brésil  Burkina Faso  Cameroun  Cap-Vert  Cévennes  Changement climatique  Climat  Conditions de vie  Conflit  Congo  Connectivité  Contraception  Corésidence  Corse  Cotonou  Crise économique  Décentralisation  Découpage territorial  Dépendance  Désertification  Développement  Divorce  Don  Dynamiques  Eau  Ecologie  Education  Egypte  Elevage  Emancipation  Engagement  Ensembles résidentiels  Entraide  Environnement  Erosion  Europe  Exil  Famille  Fécondité  Forêt  Fragmentation  France  Générations  Genre  Gouvernance  Habitat  Habitus  Haut Atlas  Hébergement  Horticulture  Hydrologie  Identités  Ilot de chaleur  Indication géographique  Inégalités  Innovation  Iran  Justice environnementale  Liban  Littoral  Logement  Lomé  Maladie  Mali  Maroc  Marseille  Massif Central  Méditerranée  Ménage  Mercantour  Migration  Mineurs non accompagnés  Minorités  Modélisation  Moyen-Orient  Normalisation  Normes sociales  Ouagadougou  Ouganda  Parc agroforestier  Parenté  Patrimoine  Pauvreté  Paysage  Personnes âgées  Plantes médicinales  Politiques publiques  Polygamie  Productivité  Protection  Protection sociale  RDC  Recensements  Religion  Représentation  Représentations  Résilience  Ressources pastorales  Retraites  Risque  Rural  Santé  Savoirs  Scolarisation  Ségrégation  Sénégal  Sexualité  Stigmatisation  Système  Systèmes de retraite  Températures  Terrasses  Territoire  Terroir  Togo  Tourisme  Travail  Tunisie  UNESCO  Urbain  Variabilité  Veuvage  Vieillesse  Vieillissement  Vulnérabilité