Le cinquantenaire de Niakhar


Le symposium

Les 25 et 26 février 2014, l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) a accueilli le symposium « Niakhar : 50 années de recherche en population et
santé ». Une centaine de participants (chercheurs, doctorants, enquêteurs, acteurs du développement, décideurs politiquesâ?¦) se sont réunis pour dresser le
bilan de 50 ans de recherche en coopération et envisager les perspectives futures. Ils ont présenté les apports des suivis réalisés dans les domaines de la
démographie, de la santé et de l'environnement. Ils ont également abordé le rayonnement régional et international de l'observatoire, les évolutions
technologiques et méthodologiques, la plateforme d'essais cliniques ainsi que les questions d'éthique de la recherche.

BAT_Livre_Resumes_final.pdf (1.2MB)

L'exposition ethnophotographique

L'exposition ethnophotographique "Mémoires en partage", réalisée par l'IRD dans le cadre du programme Traces et lieux de mémoire de la recherche médicale en Afrique (MEREAF)1 a été présentée lors du symposium à Dakar, avant de circuler dans les villages de la zone de Niakhar. Elle « s'intéresse aux traces affectives et matérielles qu'ont laissées cinq décennies de recherche scientifique dans les trajectoires de vies et les histoires familiales des habitants » de Niakhar.
ExpositionNiakharweb.pdf (2.9MB)

Conversation avec Pierre Cantrelle, par Doris Bonnet

Ce film intitulé « Conversation avec Pierre Cantrelle », réalisé en 2013 par Doris Bonnet (avec la collaboration de Bernard Surugue), évoque les enquêtes que le démographe, médecin, nutritionniste a réalisées en Afrique de l’ouest à la fin des années 1950, ainsi que la création de l’observatoire de population de Niakhar en 1962 au Sénégal. Pour suppléer une absence d’Etat civil, Pierre Cantrelle a mis en place les premières enquêtes « à passages répétés » en Afrique subsaharienne dans le cadre d’un recueil de données démographiques et épidémiologiques sur la santé de l’enfant. Dans le film, qui comporte aussi des photographies de Niakhar, il rappelle son expérience sur le terrain, en particulier au cours d’enquêtes sur la rougeole et le choléra.
Ce film représente un document pour tout étudiant, chercheur ou professionnel de la santé intéressé par l’histoire de la recherche scientifique et celle de la médecine en Afrique subsaharienne.
Film réalisé par Doris Bonnet, avec la collaboration de Bernard Surugue (2013). Durée : 20 minutes
Réalisé avec le soutien de l’IRD

le film


Les journées de restitution dans les villages 2015

Un documentaire réalisé conjointement par Nathalie Mondain (Université d'Ottawa), Valérie Delaunay (Institut de recherche pour le développement, France) et Amélie Salmon (Institut de recherche pour le développement, France) en 2015-2017 relate une expérience de restitution de 50 années de recherche dans le domaine de la démographie et de la santé en milieu rural au Sénégal. Les questionnements et défis ayant animé cette expérience sont discutés dans le film, à savoir en particulier : 1) comment expliquer qu'une expérience de partage de connaissances se voulant aussi participative que possible n'ait été mise en place qu'après des décennies de recherche ? Qu'est ce que cela signifie en termes disciplinaires et de relations entre chercheurs et participants ? 2) comment identifier les personnes ressources locales pour assurer une meilleure participation (active et aussi d'appropriation des informations diffusées) des populations à ces activités de restitution ? 3) en quoi cette expérience révèle le potentiel de changement social d'un processus de partage de connaissance participatif ?



image logo_niakhar_50ans.jpeg (18.6kB)

image Diapositive1.jpg (0.2MB)



image DSCN5240.jpg (5.5MB)